Adopter une approche positive

Gérer l’inquiétude

Faire face au stress

Faire face à la COVID-19

À propos de cette ressource

Sauve-gardez cette ressource

De quoi il s'agit

Cet outil va vous parler de :

checkmarkPensées négatives et anxiété
checkmarkSpirales de pensée négatives
checkmarkChanger les pensées négatives

Comment ça aide

Cet outil peut vous aider à :

checkmarkArrêter vos pensées négatives dans leur élan
checkmarkVous remonter le moral
checkmarkGérer l'anxiété

Cet outil va vous parler de :

checkmarkPensées négatives et anxiété
checkmarkSpirales de pensée négatives
checkmarkChanger les pensées négatives

Cet outil peut vous aider à :

checkmarkArrêter vos pensées négatives dans leur élan
checkmarkVous remonter le moral
checkmarkGérer l'anxiété

Sauve-gardez cette ressource

Tout cheminement débute par un premier pas

Ce n’est pas tout ! Cette ressource n’est qu'un aperçu d'un programme de bien-être. Créez un compte accéder au programme complet, en plus de :

checkmark

Auto-évaluation de 5 minutes

checkmark

Suivi des progrès

checkmark

Cours et applications autoguidés

checkmark

Communauté de soutien

checkmark

Conseils confidentiels

checkmark

Soutien en matière de toxicomanie

J'ai apprécié le fait que la plupart des compétences puissent être mises en pratique sur le coup. Je travaille dans un domaine très stressant et il est très utile d'avoir des compétences rapides pour aider à gérer l'anxiété sur le moment.

Anonyme, sur l’utilisation de Familles Solides pour gérer l’anxiété

Cette ressource est adaptée du programme ICAN (Conquérir l'anxiété et la nervosité) de Familles Solides.

Si vous êtes intéressés à consulter d'autres ressources comme celle-ci, notamment des cours autoguidés, des webinaires, des groupes de soutien entre pairs, des services de conseil en direct, des méditations de pleine conscience, et plus encore, vous pouvez créer un compte gratuitement. Vous pourrez également effectuer une évaluation de votre bien-être et suivre vos progrès vers l’atteinte de vos objectifs de bien-être.


Comment les pensées négatives nous affectent

Les pensées négatives font partie de l’anxiété. Nous pouvons tous avoir des pensées négatives qui influencent notre bien-être. Une pensée négative peut mener à plus de pensées négatives et aggraver l’anxiété. Les pensées négatives sont généralement irréalistes et axées sur le pire scénario possible, qui a peu de chances de se produire. Les pensées négatives renforcent les signes d’anxiété et peuvent vous empêcher de profiter de votre vie et vous inciter à éviter des situations. Les pensées négatives peuvent avoir un impact important sur notre humeur et notre vie en général.

Nous pouvons mettre fin à ce cercle vicieux de l’anxiété en transformant les pensées négatives en pensées et monologues intérieurs positifs.

Voici quelques exemples de pensées et de monologues intérieurs négatifs :

  • Penser que quelque chose de terrible va arriver à des proches lorsque vous vous rendez au travail;

  • Penser que personne ne vous aime ou que vous n’êtes pas assez bon;

  • Penser et se dire des choses blessantes comme « je suis stupide » ou « je n’y arriverai pas »;

  • Penser au pire scénario. Exemple : Entendre du tonnerre et penser que la foudre frappera votre maison.

Changement de pensées : Utiliser la pensée et le monologue intérieur positif

IIl est important que vous soyez conscient de votre pensée négative et que vous appreniez à mettre fin au cercle vicieux de l’anxiété en transformant vos pensées négatives en pensées positives plus réalistes et en parlant de façon positive. Lorsque vous changez vos pensées négatives en pensées positives, vous vous sentez moins anxieux. Nous vous encourageons à dire des choses positives à voix haute pour que vous puissiez les entendre.  Penser positif et être positif est contagieux! 

Exemples de pensées négatives converties en pensées et en monologues intérieurs positifs :

Modifier vos pensées peut être difficile à faire. Avec de la pratique, cela deviendra plus facile et vous remarquerez que vous vous sentirez beaucoup plus heureux. Vous pouvez vous poser des questions pour vous aider à modifier vos pensées : 

  • Qu’est-ce qui pourrait arriver de pire? Quelle est la probabilité que ça arrive? Que ferais-je si ça arrivait?

  • Quelles sont les forces que je peux mobiliser dans cette situation?

  • De quelle autre façon puis-je entrevoir une telle situation?

  • Qu’ai-je appris de cette situation? Que pourrais-je apprendre si cette situation se produit?

  • Quel est le résultat le plus réaliste?

  • Qu’est-ce que je dirais à un/une ami(e) s’il/elle pensait de cette façon?

Pensez à ce qu’un(e) bon(ne) ami(e) vous dirait si vous partagiez une pensée négative ou inversement. Exemple : Si la pensée négative était « les choses ne s’amélioreront jamais » et que votre bon(ne) ami(e) dit « oui, les choses vont s’améliorer, continue d’essayer », acceptez que votre bon(ne) ami(e) suggère une pensée plus raisonnable. Accepter ne signifie pas que vous êtes entièrement d’accord, mais acceptez qu’il s’agit d’un choix raisonnable par rapport à ce que vous pensiez.

La plupart du temps, modifier des pensées négatives exige un certain effort. Voyez comment les autres ont modifié leurs pensées, puis entraînez-vous :

Kelly a acheté une carte de membre à un centre de conditionnement physique, mais elle est anxieuse à l’idée de s’entraîner en public et elle est hésitante.

Jared a été invité à passer une entrevue pour un poste pour lequel il est très qualifié. Cependant, les entrevues le rendent anxieux et il les a évitées par le passé.

Ethan a été invité à faire une escapade routière avec son partenaire. Toutefois, il a peur de conduire sur l’autoroute et il évite souvent les longs trajets. Aidez Ethan à changer ses pensées :

Si je prends l’autoroute, nous pourrions emprunter la mauvaise sortie et nous perdre. Que se passera-t-il si la voiture tombe en panne?

Maintenant, travaillez à changer vos propres pensées négatives. Si vous êtes bloqué, utilisez les questions et les exemples ci-dessus pour vous aider. 

Notez l’une de vos pensées négatives ou de vos phrases de monologue intérieur négatives courantes.

Être conscient de vos pensées négatives et de vos monologues intérieurs négatifs et les changer rapidement en pensées positives nécessite du temps, de la patience et de la pratique. Travaillez à saisir vos pensées négatives et à les changer en pensées plus réalistes et positives pour aider à contrôler vos signes d’anxiété. Vous pouvez le faire avant, pendant et après un événement occasionnant de l’anxiété. La page d’essai vous rappellera de le faire chaque jour.

Avez-vous trouvé cette resource utile?

Vous aimeriez peut-être consultez ces resources